MNQ 2.0

Le Mouvement national des Québécoises et Québécois (MNQ) a lancé officiellement sa nouvelle plateforme Web. Cette nouvelle plateforme permettra une meilleure diffusion d’information, entre autres, par une plus grande synergie avec les réseaux sociaux.
 
Proactif sur la scène publique en prenant part aux débats collectifs depuis sa fondation, le MNQ revoit aujourd’hui ses façons de faire. Communiqués, mémoires et publications connaitront sans doute un plus grand écho sur le Web par la refonte complète du site Internet du MNQ, www.mnq.qc.ca.
 
En plus d’une ergonomie accessible par l’ensemble des appareils numériques, plusieurs aspects concrets rendront le site Web du MNQ beaucoup plus efficace : nouvelle mouture du journal le Fleurdelisé, où les articles pourront être partagés sur les réseaux sociaux, création d’une infolettre, d’un blogue du président, d’un intranet, etc.
 
« Le Web constitue une courroie de transmission essentielle au partage d’idées et à la mobilisation. Le défi du MNQ aujourd’hui est de suivre l’ère du numérique et de renouveler son approche et ses actions. À titre de fédération, il est de notre rôle d’être en quelque sorte un point de chute national des activités de nos Sociétés nationales et Saint-Jean-Baptiste membres. Notre rôle aussi s’étend à être en contact permanent avec les Québécois, et ainsi faire progresser le débat et promouvoir nos idéaux » de déclarer Gilles Laporte, président du MNQ.
 
Suivez-nous :

www.facebook.com/MouvementnationaldesQuebecois

www.twitter.com/mouvnatqc

Tous unis derrière la Charte

À la veille du déclenchement possible d’une campagne électorale, les leaders du Mouvement national des Québécoises et des Québécois (MNQ), soit les administrateurs du Mouvement et les président(e)s de ses Sociétés membres s’unissent pour exprimer leur appui au projet de loi sur la Charte des valeurs québécoises.
 
Ils ont rendu publique une lettre dans laquelle ils tiennent à réitérer leur appui aux grands principes du projet de loi 60 qui concernent la nécessité de baliser les accommodements raisonnables, le port des signes religieux dans l’administration publique, le principe de neutralité de l’État et d’égalité entre les femmes et les hommes. De plus, la question de la préservation du patrimoine culturel du Québec les interpelle particulièrement. À ce sujet, les signataires de la lettre ont déclaré :

 

Nous souhaitons également que le principe de laïcité et de neutralité de l’État, défendu par le gouvernement du Québec, reconnaisse des éléments emblématiques ou toponymiques du patrimoine culturel du Québec qui témoignent de son parcours historique.

 

Mémoire déposé à la Commission parlementaire

Le MNQ profite aussi de l’occasion pour dévoiler le mémoire qu’il a déposé au mois de décembre dernier à la Commission parlementaire mandatée pour faire l’étude du projet de loi 60 puisque les fortes probabilités d’une élection printanière ne lui permettront pas de présenter son mémoire aux parlementaires.

 

Dans ce mémoire, le MNQ insiste notamment pour que l’État québécois se dote d’une politique de commémorations nationales d’envergure, et s’intéresse grandement aux questions qui touchent la préservation du patrimoine. De plus, le mémoire promeut le principe de laïcité et de neutralité de l’État, défendu par le gouvernement du Québec, et exprime le souhait que ces principes ne soient pas confinés à l’administration publique, mais qu’on fasse au contraire en sorte qu’ils rayonnent ailleurs dans la sphère publique.

 

La lettre et le mémoire du MNQ sur trouvent en ligne dans la section Activités

 

Fondé en 1947, le MNQ est le réseau des dix-huit Sociétés nationales et Sociétés Saint-Jean-Baptiste réparties sur tout le territoire du Québec. Il a pour mission de défendre et promouvoir l’identité québécoise, la langue, l’histoire, la culture et le patrimoine.