Un grand patriote nous quitte

Décès de Gilles Rhéaume — Tribun enflammé, conférencier émérite et infaillible érudit sur les plus infimes détails de notre histoire nationale, nous sommes peinés d’apprendre le décès Gilles Rhéaume.
 

Impliqué dans nos Sociétés nationales : à la fois président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal et du Mouvement national des Québécoises et Québécois (de 1982 à 1985), ce grand patriote n’a jamais cessé son prodigieux travail d’animation patriotique.
 

SignatureProtocole1984C’est d’ailleurs à titre de président du MNQ que nous lui devons, en 1984, la signature du tout premier protocole d’entente entre le gouvernement du Québec et notre Mouvement, faisant ainsi du Mouvement le coordonnateur national des festivités de la Fête nationale du Québec.
 

La famille du défunt et la Société Saint-Jean-Baptiste (SSJB) de Montréal ont convenu d’aménager un lieu d’hommage à la mémoire de l’illustre militant indépendantiste. Ce lieu d’hommage sera accessible tous les jours de la semaine à partir du lundi 9 février entre 11h00 et 21h00, dans le salon L.-O. David de la Maison Ludger-Duvernay (82, rue Sherbrooke Ouest), siège social de la SSJB. L’événement se tiendra en permanence jusqu’aux funérailles, dont la date et le lieu seront divulgués ultérieurement.
 

Merci Gilles!
 

(Signature de protocole de la Fête nationale – 7 avril 1984 – De gauche à droite : Paulette-Michèle Hétu trésorière, Guy Chevrette, ministre du Loisir, de la Chasse et de la Pêche du gouvernement du Québec, Gilles Rhéaume, président du MNQ, Bruno Roy, secrétaire. Photographie : Jacques Lavallée)