Facebook Twitter More...

Dernière Grande Fête nationale?

DerniereGrandefete_VF
 
En plus du retrait progressif des commandites des sociétés d’État à la Fête nationale, le MNQ a dû composer avec des coupes de l’ordre de 20% de l’enveloppe prévue pour l’édition 2015. Ces coupes n’ont pas été sans conséquence; elles ont annoncé la fin des Grandes tablées officielles (activités dans toutes les régions faisant la promotion des produits du terroir et faisant référence au premier banquet de 1834), la fin de la tournée du porte-parole en région, une diminution considérable de la promotion nationale et des coupes dans les ressources humaines.
 

Grâce à une gestion rigoureuse des budgets des dernières années, les réserves financières ont permis de grandement amoindrir l’impact des coupes pour cette édition. Les coffres maintenant vides, l’inquiétude quant à l’avenir de la Fête est réelle. Pour l’avenir, ce ne sont pas seulement les spectacles à grand déploiement qui sont en péril, mais aussi les milliers de défilés et les fêtes de proximité qui n’obtiendraient pas le coup de pouce nécessaire à leur réalisation. Des choix difficiles s’avèreront impératifs.
 

Le 16 juin dernier, lors de la conférence de presse dévoilant toute la programmation, une lettre ouverte regroupant 181 signataires (soulignant ainsi cette 181e édition de la Fête nationale) de tous les horizons a été publiée dans les grands quotidiens nationaux. Ce cri du cœur pour le maintien des célébrations de la Fête nationale avait pour objectif d’interpeller le gouvernement du Québec, de même que les acteurs de la société civile, les sociétés d’État et les entreprises privées, pour qu’ils financent à sa juste valeur notre seule grande célébration d’unité nationale. Quelques sorties d’ajouts de signatures a eu lieu sur les réseaux sociaux les jours suivants la sortie du 16 juin; au total, ils ont été plus de 450 signataires d’envergure nationale et régionale à appuyer la démarche.
 

Cette lettre, intitulée « Dernière GRANDE Fête nationale » a connu une popularité remarquable. Ses nombreux partages sur les réseaux sociaux (plus de 1000) et son impact dans les médias (entrevues, lignes ouvertes, etc.) ont sensibilisé la population quant à l’importance que revêt la Fête nationale aujourd’hui pour toute nation qui se respecte, de la nature unique de la Fête, du rôle de l’État dans les commémorations nationales ainsi qu’aux conséquences possibles d’un financement non adéquat.