Facebook Twitter More...

FIERTÉ – Stéphane Archambault, artiste en résidence de la Fête nationale

SArchambault
 
Dans un souci constant de renouvellement, le MNQ, s’est adjoint les services de Stéphane Archambault, chanteur et comédien bien connu du public. Il assumera le rôle d’artiste en résidence de la Fête nationale du Québec.
 

En plus d’occuper le rôle de porte-parole de cette 181ᵉ édition de la Fête nationale du Québec, Stéphane Archambault travaillera en étroite collaboration avec l’équipe du MNQ afin de la conseiller sur différents sujets en lien avec l’élaboration de la thématique et du visuel, la direction artistique de certains événements et la promotion de l’édition 2015 de la Fête.
 

Il nous fera également l’honneur d’écrire le discours patriotique ainsi que de le livrer sur les plaines d’Abraham, le 23 juin prochain. Stéphane Archambault n’en est pas à sa première collaboration avec la Fête nationale du Québec. En effet, il a participé à de nombreuses célébrations à travers les années en compagnie de sa formation, le groupe Mes Aïeux. Il a également animé le Grand spectacle sur les plaines d’Abraham, en 2011. « La Fête nationale est sans contredit le moment de l’année où tous mettent leurs différents de côté pour être ensemble, unis, dans le but de célébrer notre fierté. J’espère que ma contribution permettra de donner aux Québécois une Fête à la hauteur de leurs attentes. Je suis très honoré que l’équipe du MNQ ait pensé à moi pour ce rôle d’artiste en résidence. » d’affirmer Stéphane Archambault.
 

Biographie de Stéphane Archambault
Fils d’un directeur d’école et d’une enseignante de souche irlandaise, Stéphane Archambault voit le jour en 1970 dans la région de Montréal. Diplômé de l’École Nationale de Théâtre en 1995, on le remarque rapidement comme comédien dans la série 4 et demi. Pour contrer la déprime post-référendaire, il confonde en 1996 le groupe Mes Aïeux. Parmi ses complices : son frère Benoît et sa conjointe, Marie-Hélène Fortin. Grâce aux séries La Vie, La Vie et Rumeurs, l’interprète poursuit sa lancée comme acteur, mais la musique de son groupe se bute au conservatisme des radios commerciales. Même l’hymne acclamé Dégénérations recevra une fin de non-recevoir avant de, finalement, s’imposer sur les ondes. On la couronnera chanson l’année à l’ADISQ en 2007. Mes Aïeux lançait en mars 2012 leur 6ᵉ album, À l’aube du printemps.