Facebook Twitter More...

HISTOIRE – Édition réussie pour le jour du Drapeau

JdeDR
 
Au lendemain du 67ᵉ anniversaire du fleurdelisé, le MNQ dresse un bilan positif des activités qui ont été tenues dans le cadre du jour du Drapeau. Partout au Québec, c’est plus de 70 activités qui ont été organisées notamment dans les villes et villages, les maisons d’enseignement et de nombreux autres endroits. Malgré l’absence de directive ministérielle, nous avons été heureux de constater que plusieurs administrations municipales ont tenu encore cette année une cérémonie protocolaire. Pensons notamment à Trois-Rivières, Drummondville, Sainte-Julie, Paspébiac, Saint-Colomban, Mont-Laurier, Cloridorme, Rivière-Rouge, Saint-Sauveur, Saint-Hubert et Saint-Jean-sur-Richelieu. Ce succès est grandement attribuable au travail acharné des coordonnateurs et administrateurs de nos Sociétés membres qui réussissent, année après année, à promouvoir avec peu de moyens cette journée commémorative importante pour la mémoire collective. Au chapitre des communications, soulignons le généreux concours de Québecor qui a offert une publicité gratuite dans ses grands quotidiens, ce qui nous a permis de publier un texte rappelant l’histoire de notre drapeau. De plus, un texte d’opinion signé par notre président est paru dans l’édition du samedi précédent de La Presse. De plus, comme par les années passées, nous avons mis à la disposition des internautes une image officielle thématique et avons appelé la population à s’afficher aux couleurs du fleurdelisé.
 

Même si nous nous réjouissons de l’exceptionnelle participation de la société civile et des administrations locales, nous nous désolons du désengagement de l’État à promouvoir cette journée mémorielle initiée par le gouvernement en 1998. Sous le gouvernement précédent, divers ministères avaient été mis à contribution pour s’assurer de souligner dignement le jour du Drapeau. Notamment, une cérémonie protocolaire avait été tenue à l’Assemblée nationale en 2013 et en 2014 et l’actuel premier ministre Philippe Couillard y avait même participé à titre de chef de l’opposition. Il avait d’ailleurs souligné l’importance de la tenue d’un tel évènement. Cette année, nous avons proposé que l’État tienne des commémorations analogues, mais nous n’avons pas même reçu d’accusé de réception. Mis à part l’émission d’un communiqué en fin de journée, aucune forme de promotion gouvernementale n’a été faite pour rappeler à la mémoire des Québécois cette importante journée commémorative.
 

Au cours des prochaines années, nous poursuivrons notre patient travail pour que le 21 janvier, les Québécois s’unissent, en même temps, sous la fleur de lys.