Le Québec perd un de ses plus grands bâtisseurs

Montréal, le 2 juin 2015 – Le MNQ souligne avec une profonde tristesse le décès du premier ministre Jacques Parizeau, qui laisse dans le deuil sa famille et ses proches, mais aussi l’ensemble des Québécois. « Au nom des membres du conseil d’administration, de l’équipe de la permanence et des Sociétés membres du MNQ, j’offre mes condoléances à la famille et aux proches de monsieur Parizeau. Sa contribution à la société québécoise est immense. Je retiens sa confiance et sa foi indéfectibles en nous, même quand nous doutions de nos capacités. Trois mots caractérisent cet homme hors normes : volonté, détermination et courage » a affirmé Gilles Laporte, président du MNQ.
 
PARIZEAUDepuis l’annonce de son décès, les éloges sont nombreux et fusent de toutes parts. Tous reconnaissent que Jacques Parizeau fut l’un des plus flamboyants des constructeurs de l’État québécois. « Si le Québec peut aujourd’hui s’enorgueillir d’avoir, à son service, d’importantes institutions nationales, c’est beaucoup grâce à sa contribution » a poursuivi Gilles Laporte.
 
En 2008, au moment des célébrations entourant le 60e anniversaire de la fondation du MNQ, nous avons rendu un vibrant hommage à Jacques Parizeau en lui décernant la médaille René-Lévesque, la plus haute distinction du Mouvement soulignant la contribution des Québécois ayant contribué au-delà de toute mesure à l’avancement du Québec et à son affirmation. « Ils sont peu nombreux à être de la trempe des fondateurs d’État. L’histoire retiendra que c’est sous sa gouverne que le Québec s’est le plus rapproché de son indépendance et qu’une très nette majorité de francophones ont clairement dit oui à l’idéal d’un pays » a affirmé Gilles Laporte.
 
La défense et la promotion de l’identité québécoise se trouvant au cœur de la mission du MNQ, nous reconnaissons l’exceptionnelle contribution de Jacques Parizeau pour assurer la pérennité de notre langue, notre culture et de notre peuple. Avec René Lévesque, Jacques Parizeau a été le plus ardant et efficace promoteur de notre indépendance nationale. « Il fait partie de ces rares personnalités publiques qui sont devenues des personnages historiques de leur vivant. Il incarne aujourd’hui et pour toujours la plus haute fidélité à ce que le Québec est et devra devenir» a conclu Gilles Laporte.
 
Pour souligner dignement le décès de l’un des plus grands bâtisseurs du Québec, le Mouvement national des Québécoises et Québécois a mis son drapeau en berne.
 
Fondé en 1947, le MNQ est le réseau des dix-neuf (19) Sociétés nationales et Sociétés Saint-Jean-Baptiste réparties sur tout le territoire du Québec. Il a pour mission de défendre et promouvoir l’identité québécoise, la langue, l’histoire, la culture et le patrimoine.
 
-30-
 
Source: Mouvement national des Québécoises et Québécois
 
Renseignements : Myriam D’Arcy
Responsable de l’animation politique
514 527-9891, poste 307
Cellulaire : 514 743-4267
mdarcy@mnq.qc.ca
 
Télécharger le communiqué