Facebook Twitter More...

Refus de hisser le drapeau des patriotes à l’Assemblée nationale

Consternation devant les raisons du Premier ministre

 
IMG_4146 Drapeau patriotes MNQ
 
Montréal, le 19 mai 2017 – Suite à de nombreux articles parus dans Le Soleil, Le Devoir et Le Journal de Montréal au cours des 24 dernières heures, le Mouvement national des Québécoises et Québécois (MNQ) déplore le refus catégorique du Premier Ministre Philippe Couillard de vouloir hisser le drapeau des patriotes à l’Assemblée nationale.
 
En refusant de lever le drapeau de façon symbolique pour souligner cette commémoration nationale, le gouvernement démontre une fois de plus qu’il n’est pas à la hauteur de la situation et qu’il s’adonne encore à de la basse partisanerie sur le dos de notre histoire. Pourtant, il y a deux semaines, ce même gouvernement avait corrigé le tir suite au tollé suscité par le retrait du drapeau du Québec au Musée national des Beaux-Arts du Québec.(http://mnq.quebec/publications-page/communiques/drapeaumnbaq/)
 
Pour expliquer son refus, le Premier ministre affirme que le drapeau des patriotes est associé à un épisode violent de notre histoire. Or, il semble manquer une belle occasion de faire de la pédagogie sur celle-ci, alors qu’en 2012, il avait pourtant indiqué « que le Parti Libéral tirait ses origines du mouvement patriote et que son drapeau tricolore à bandes verte, blanche et rouge était un signe d’inclusion puisqu’il représentait l’Irlande, la France et l’Angleterre. » (Source : http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/politique/201705/18/01-5099266-accrochage-sur-le-drapeau-des-patriotes-a-lassemblee-nationale.php )
 
« La lutte des patriotes, c’est d’abord celle pour l’obtention d’une réelle démocratie. Les patriotes sont ceux qui se sont battus à toutes les époques, de toutes les manières pour la défense de notre langue, pour nos droits et notre statut politique, pour faire rayonner notre culture, pour qu’on se dote d’institutions ou pour améliorer celles en place » a déclaré Martine Desjardins, présidente du MNQ. « En cherchant de mauvaises raisons et en utilisant une stratégie déplorable de révisionnisme historique, le gouvernement prouve une fois de plus qu’il gère la fierté de façon arbitraire et qu’il n’entend pas souligner les commémorations nationales dignement. » poursuit-elle.
 
De son côté, le MNQ a décidé de montrer l’exemple en hissant fièrement le drapeau des patriotes devant ses bureaux et en invitant ses sociétés membres à faire de même.
 
Fondé en 1947, le MNQ est le réseau des 19 Sociétés nationales et Sociétés Saint-Jean-Baptiste, réparties sur tout le territoire du Québec. Il a pour mission de défendre et promouvoir l’identité québécoise, la langue, l’histoire, la culture et le patrimoine.
 
-30-
 
Source : Mouvement national des Québécoises et Québécois
Renseignements : Laurence Alberro
Responsable des communications
514 527-9891 poste 304
Cellulaire : 514 884-0223
lalberro@mnq.quebec
 
Télécharger le communiqué ICI