Facebook Twitter More...

Campagne de financement pour le documentaire La langue à terre

LOGO_lalangueaterre600x400Depuis la projection du documentaire La langue à terre par la SSJBCQ en novembre dernier, les commentaires ne tarissent pas dans l’entourage de la Société. Nombreux sont ceux et celles déplorant que ce film ne soit pas présenté systématiquement dans les écoles secondaires, dans les établissements collégiaux du Québec et auprès de la population en général. Les coréalisateurs le souhaiteraient profondément, admettant que depuis sa sortie en grande première au Festival des Films du Monde en août 2013, il n’a été présenté en public qu’une cinquantaine de fois, incluant les projections faites en France, en Belgique et en Suisse, puis diffusé à MAtv et à TV5 Monde.
 

Ce long métrage indépendant traite de la situation de la langue française au Québec en mettant l’accent sur les conditions politiques et historiques qui expliquent notamment l’anglicisation progressive de Montréal. Le film révèle également les ratés de la francisation et de l’intégration des nouveaux arrivants au Québec.
 

Mais qui dit « long-métrage indépendant », dit aussi « source de financement très limitée.» Pour diffuser ce documentaire à grande échelle, cela prend des ressources financières dont les coréalisateurs, Jean-Pierre Roy et Michel Breton, ne disposent pas encore, soit d’au moins 10 000 $.
 

La SSJBCQ donne, donnerez-vous vous aussi?
Considérant que la promotion et la protection de la langue française sont un enjeu de société, la SSJBCQ lance une campagne de financement avec l’objectif de recueillir d’ici la fin mars la somme de 10 000 $. Toute personne, mécène, entreprise, institution ou Société souhaitant contribuer à la diffusion de ce riche documentaire peut faire parvenir son don à la SSJBCQ (avec la mention qu’il s’agit d’un don pour ce documentaire). La SSJBCQ s’engage à récolter, puis à acheminer les sommes versées aux coréalisateurs et coproducteurs de La langue à terre, Jean-Pierre Roy et Michel Breton, qui appuient bien sûr cette campagne et proposent de remettre des DVD aux organisations qui auront contribué de façon majeure à cette campagne.
 

La Société Saint-Jean-Baptiste du Centre-du-Québec s’engage elle-même à verser 2 000 $ et les bénévoles de sa section locale de Plessisville s’engagent à verser 1 000$, par des dons individuels d’environ 100 $.
 

Donnerez-vous aussi?
 

222, rue Saint-Marcel
Drummondville (Québec) J2B 2E4
www.ssjbcq.quebec

 

PHOTO_LangueAterre_realisateurs_Landry_ssjbcq
Bernard Landry, ancien premier ministre du Québec, entouré de Jean-Pierre Roy et de Michel Breton, coréalisateurs du documentaire, ainsi que de François Beaudreau, président de la SSJBCQ, à l’extrême gauche et de Robert Poisson, vice-président à l’extrême droite.