Facebook Twitter More...

Une histoire qui s’écrit

L’année 2017 n’est pas sans importance pour notre Mouvement. Maître d’œuvre de nombreuses commémorations, tels le jour du Drapeau, la Journée nationale des patriotes et, évidemment, la Fête nationale du Québec, nous ne pouvons passer sous silence une commémoration bien spéciale, soit le 70ᵉ anniversaire de naissance de notre Mouvement. Autrefois Fédération des Sociétés Saint-Jean-Baptiste du Québec, le Mouvement national des Québécoises et Québécois (MNQ) a pris part activement au développement de la nation québécoise. Partie prenante de la société civile, notre organisation a joué un rôle majeur à divers moments de notre histoire nationale. Ainsi, pour souligner l’événement, un dossier spécial 70ᵉ anniversaire, relevant des événements marquants pour le Mouvement et le Québec, sera présenté dans les éditions du Fleurdelisé de l’année. De plus, suivez-nous sur les réseaux sociaux, quelques surprises vous attendent dans les mois à venir!
 

C’est dans cet esprit que nous entamons avec enthousiasme une 71ᵉ année à défendre nos valeurs, notre mission, et que nous poursuivons l’écriture de notre histoire nationale aux côtés de la population québécoise. Les délégués de nos Sociétés nationales et Saint-Jean-Baptiste membres étaient donc nombreux au rendez-vous le 28 janvier dernier lors de notre 71ᵉ Assemblée générale, qui s’est tenue à la jonction du Saint-Maurice et du Saint-Laurent, à Trois-Rivières.
 

Le MNQ a traversé plusieurs changements dans la dernière année. Nous avons revu notre gouvernance, les relations entre les membres et nous avons aussi embauché une nouvelle directrice générale, Marie-Anne Alepin.
 

Ces changements, bien que certains restent encore à venir, sont une preuve de notre grande capacité d’adaptation. Nous devons nous féliciter de ces ajustements mineurs et majeurs que nous avons entrepris et considérer qu’ils paveront la voie de 70 autres années à venir.
 

Bien que nous soyons un mouvement fort de ses membres et de ses partenaires, il nous reste beaucoup à accomplir pour aller rejoindre les citoyens de tous les horizons. Nous nous devons d’ouvrir nos portes et de relever la tête. Le lancement d’une campagne de fierté nationale s’impose dans un contexte politique un peu morose. Il faut que les citoyens se réapproprient leur nation, avec ses symboles, son histoire, sa langue et ses commémorations. C’est dans un contexte d’adversité que se lèvent souvent les nations et les leaders. Le MNQ, grâce à ses Sociétés, peut jouer ce rôle si nous arrivons tous ensemble à nous serrer les coudes et à travailler dans la même direction.
 

Déjà, au cours de la dernière année, nous avons démontré toute notre solidarité à la refonte et à la reconstruction de certaines Sociétés qui vivaient des difficultés. Cette année encore, nous devons poursuivre ce travail. Nous devons nous assurer que Québec, notre capitale, rayonne au sein d’une Société nationale renouvelée et dynamique. Nous sommes déjà sur la bonne voie, mais il faut redoubler d’ardeur.
 

Il nous faudra aussi poursuivre notre plan pour la relève pour nous assurer que, dans les années à venir, nous pourrons accomplir notre mission. Pour ce faire, nous devons préparer cette relève pour qu’elle sache à son tour porter le flambeau de la fierté québécoise. Ce ne sera pas une tâche facile, mais grâce à notre capacité d’adaptation et d’accueil, nous pourrons trouver les mots et les actions nécessaires pour les intégrer.
 

Au-delà de notre anniversaire, nous commémorerons plusieurs autres événements, par exemple : le 50ᵉ anniversaire de la venue du général de Gaulle, le 50ᵉ anniversaire de l’Expo 67, le 400ᵉ anniversaire de la venue des premiers colons français et le 40ᵉ anniversaire de l’adoption de la Charte de la langue française. Puisqu’aucune politique de commémorations n’a encore été votée à l’Assemblée nationale, nous devons rester les gardiens de ces commémorations et rappeler au gouvernement son devoir de mémoire.
 

Bien entendu, nous avons encore plusieurs projets de développement pour Accent bleu et la Fête nationale du Québec. Ces projets pourront se réaliser grâce à la participation de toutes et tous.
 

Développons notre fierté de participer à un mouvement créé en 1947. N’hésitez pas à faire valoir vos idées et à émettre vos opinions. Joignez-vous à nous et à nos Sociétés. Prenez part à la discussion et au débat. Soyons solidaires et unis. C’est ensemble que nous arriverons à faire avancer le Québec.
 

Martine Desjardins
 
AG_infolettre